contact@e-pansement.fr      09 72 46 28 88

Biofilm : actualisation des connaissances.

Le biofilm est une structure microbienne qui se développe autour d'une plaie infectée par des bactéries et qui forme une barrière sur la partie externe de la plaie. Les biofilms peuvent être constitués de tissu organique unique ou bien contenir des centaines de microorganismes différents, agglomérés au moyen de substances polymères extracellulaires.

 

La formation d'un biofilm sur une plaie interfère avec les antibiotiques qui peuvent, par conséquent, être jusqu'à 1000 fois moins efficaces, ralentissant considérablement le processus de guérison. C'est en tout cas ce qu'indique un rapport du Centre pour l'Ingénierie des Biofilms de l'Université d'État du Montana qui met en évidence le fait que la diversité des tissus bactériens au sein des biofilms entraîne une tolérance aux antibiotiques bien supérieure à celle que pourrait posséder une bactérie planctonique ou « flottante ».

 

Les nouvelles recherches sur les biofilms :

De récentes études semblent avoir fourni des résultats optimistes quant aux propriétés de certaines substances à augmenter l'efficacité des antibiotiques sur les plaies infectées, et ce malgré la résistance au traitement provoquée par les biofilms.  En effet, des médecins de l'Université George Mason ont synthétisé certains peptides présents dans le sang d'une espèce de varans (le dragon de Komodo).

D'autre part, la technologie des micro-courants est utilisée par Vomaris Innovations dans des pansements capables d'interrompre la production de biofilms, alors que Sharklet Technologies a conçu un bandage anti-biofilm.

Ce sont là deux différentes approches, l'une visant à infiltrer les biofilms afin de traiter la plaie, l'autre se concentrant sur la destruction de ces biofilms.

  

Agir à l'intérieur du biofilm :

La phagothérapie est aussi à l'ordre du jour dans le traitement des biofilms. Des chercheurs de l'Université de Leicester ont testé les propriétés antibactériennes des bactériophages sur certaines souches d'infection (Clostridium difficile) à différents stades de la formation des biofilms. Les résultats sont prometteurs et la préparation bactériophage élaborée par les chercheurs s'est démontrée efficace pour la prévention de la formation des biofilms sur des surfaces sensibles préalablement traitées.

 

Une plante pour éradiquer les biofilms :

Les chercheurs de deux universités russes ont récemment fait une nouvelle découverte. Une enzyme végétale, la ficine, qui se trouve dans le latex du figuier, s'est révélée utile dans la désintégration des biolfilms. Ce latex, cultivé à partir de la sève laiteuse de certaines variétés de figuiers, a été utilisée comme remède anti-biofilm dans le traitement d'infections par staphylocoques. L'enzyme de cette protéine végétale spécifique est capable de décomposer les bactéries du biofilm que des doses d'antibiotiques avaient été précédemment incapables d'affaiblir.

 

Toutes ces découvertes sont encourageantes et peuvent ouvrir la voie à de nouveaux traitements des plaies infectées.

 

Source : Advanced Tissue / July 24, 2017/ Understanding Biofilms and the New Research Targeting Them

  Contactez-nous
  Elevate SAS,

15 quai Pasteur Immeuble Le Cèdre
84110 Vaison la Romaine

0972 462 888

0897 508 188
Mail : contact@e-pansement.fr

  Derniers tweets @e_pansement