contact@e-pansement.fr      09 72 46 28 88

Gelée royale : identification de la molécule cicatrisante.

S'il est vrai que l'on trouve de nombreux compléments alimentaires à base de miel, de pollen ou de gelée royale, ces produits des abeilles sont en réalité loin d'être des aliments miracles. Rien de magique, bien au contraire, car les abeilles récoltent de nombreuses variétés de pollen, y compris celui de l'ambroisie, plante tristement célèbre pour les risques d'allergie qu'elle provoque (rhume des foins, urticaires et même choc anaphylactique).

La gelée royale, en particulier, est réputée pour ses propriétés cicatrisantes. Une équipe de scientifiques italiens et slovaques a tenté d'en découvrir la raison en divisant la gelée royale en ses divers composants et en les testant sur des cellules in vitro préalablement soumises à des griffures mécaniques. Cela leur a permis d'isoler et d'identifier la molécule responsable du facteur cicatrisant de la gelée royale : il s'agit d'une petite protéine (un peptide) appelée défensine-1.

Après avoir cloné et formulé le gène responsable de la codification de la défensine-1 des abeilles, ils ont purifié ce peptide. Les images ci-dessous sont celles d'une expérience effectuée sur des rats. Elles permettent de comparer les propriétés cicatrisantes de la gelée royale et celles de la défensine-1 pure sur 7 jours.

 

 

 

La blessure de contrôle est traitée avec un gel à base de cellulose, l'échantillon RJ a reçu un traitement à base de gelée royale et l'échantillon (rDef-1) un traitement à base de défensine-1. Seuls les deux derniers échantillons ont favorisé la cicatrisation et cette expérience met en évidence le fait que la défensine-1 est bien le composant cicatrisant actif de la gelée royale.

Prenez garde tout de même à ne pas appliquer de la gelée royale sur vos plaies ouvertes car elle contient de nombreux allergènes potentiels et sa concentration en défensine-1 est relative. Laissons aux chercheurs le soin de développer cette très intéressante découverte d'un nouvel agent thérapeutique.

 

Source : Marcela Bucekova, et al. "Bee-derived antibacterial peptide, defensin-1, promotes wound re-epithelialisation in vitro and in vivo." Scientific Reports 7, Article number: 7340. Published: 4-Aug-2017. doi: 10.1038/s41598-017-07494-0

  Contactez-nous
  Elevate SAS,

15 quai Pasteur Immeuble Le Cèdre
84110 Vaison la Romaine

0972 462 888

0897 508 188
Mail : contact@e-pansement.fr

  Derniers tweets @e_pansement