contact@e-pansement.fr      09 72 46 28 88

La protéine TSP2 retarderait la cicatrisation chez les diabétiques.

Britta Kunkemoeller, étudiante en doctorat à l’université de Yale, et son équipe de chercheurs ont identifié une protéine spécifique qui influence la cicatrisation des plaies diabétiques. Selon eux, une étude approfondie de la thrombospondine-2 (TSP2) pourrait permettre d’améliorer la guérison des ulcères du pied  et favoriser la cicatrisation.

 

La TSP2 est partie intégrante de ce que l’on appelle la matrice extracellulaire, qui se comporte comme un échafaudage dans le développement des cellules. Cette protéine est impliquée dans la croissance des cellules et les recherches montrent qu’elle joue un rôle lors de la cicatrisation. En effet, on constate des niveaux élevés de TSP2 dans les plaies de patients humains ainsi que de modèles animaux atteints de diabète.

 

Afin de déterminer si la TSP2 contribue à ralentir la cicatrisation, ils ont éliminé génétiquement cette protéine chez une souris modèle atteinte de diabète et ils ont observé une meilleure cicatrisation et une guérison plus rapide et plus complète que chez les autres souris.

 

En examinant les facteurs qui déterminent la quantité de TSP2 produite, il ont constaté que la production de TSP2 augmente lorsque les niveaux de sucre dans le sang sont élevés, ce qui pourrait expliquer pourquoi les personnes atteintes de diabète ont des niveaux plus élevés de cette protéine. La protéine TSP2 pourrait donc devenir une excellente cible pour un traitement spécifique des plaies diabétiques.

 

Britta Kunkemoeller, directrice des recherches, a exposé ses résultats lors de la réunion nationale de l’American Society for Investigative Pathology qui s’est tenue à San Diego. Son laboratoire est en train de développer des biomatériaux synthétiques dérivés de la matrice extracellulaire en carence de TSP2. L’idée serait d’appliquer ces matériaux aux plaies diabétiques chez les souris afin d’évaluer leur efficacité, suite à quoi de nouvelles recherches se concentreront sur le fait d’empêcher soit la production de TSP2, soit son action sur les plaies diabétiques.

 

Les ulcères du pied touchent des personnes atteintes aussi bien de diabètes de type 1 que de diabètes de type 2 et on estime qu’un diabétique sur dix en souffrira. Le fait de surveiller attentivement les niveaux de sucre dans le sang et de pratiquer un exercice régulier peut aider les patients à réduire le risque d’ulcère du pied. Si vous souffrez de diabète, il est conseillé de faire examiner vos pieds au moins une fois par an par un médecin ou un professionnel de santé et de contrôler vos pieds chaque jour afin de détecter le moindre signe de dégradation.

 

Selon les statistiques, environ 135 amputations liées au diabète ont lieu chaque semaine au Royaume-Uni, mais nombreuses d’entre elles pourraient être évitées en surveillant l’apparition de tout signe de dégradation et en alertant votre praticien dès que la dégradation est localisée.

Source : www.diabetes.co.uk; Protein discovery could lead to wound healing treatments in people with diabetes; 2018-04-23; Jack Woodfield

  Contactez-nous
  Elevate SAS,

15 quai Pasteur Immeuble Le Cèdre
84110 Vaison la Romaine

0972 462 888

0897 508 188
Mail : contact@e-pansement.fr

  Derniers tweets @e_pansement