contact@e-pansement.fr      09 72 46 28 88

URGOTUL SAG Hospitalier

Catégorie : Pansements
Laboratoire : Urgo
Classe : Argent
Stade(s) : Colonisation/Infection
Format(s) disponible(s) :
  • 10×12cm Hôpital ACL 507701
  • 15x20cm Hôpital ACL 507711

COMPOSITION
Urgotul s.Ag est un pansement hydrocolloïde non adhésif, non occlusif, non adhérent à la plaie, constitué d’une trame polyester imprégnée de particules hydrocolloïdes (Carboxyméthylcellulose), de vaseline et de sulfadiazine argentique.

PRESENTATION
Conditionnement sous sachet individuel stérile, prêt à l’emploi.
Mode de stérilisation : Radiostérilité 

PROPRIETES

  • Au contact des exsudats de la plaie, les particules hydrocolloïdes (CMC) se gélifient et interagissent avec la composante vaselinée d’Urgotul s.Ag pour former une interface lipido-colloïde de contact qui crée les conditions favorables au processus cicatriciel (cicatrisation en milieu humide).
  • La sulfadiazine argentique présente un large spectre d’action anti-microbien incluant les bactéries gram+ et gram- et certaines moisissures et levures. Elle est particulièrement efficace sur Staphylococcus aureus, Staphylococcus aureus Meti R, ainsi que sur Pseudomonas aeruginosa(bacille pyocyanique) qui sont les germes les plus souvent responsables de la surinfection des plaies. Le pansement a démontré une activité anti-bactérienne in vitro se poursuivant pendant 7 jours.
  • Gras dans sa composition chimique, sans être gras au toucher, Urgotul s.Ag n’adhère ni à la plaie ni à son pourtour : les renouvellements de pansements sont indolores et atraumatiques.
  • Souple et très conformable, Urgotul s.Ag épouse les reliefs anatomiques de la plaie.

INDICATIONS
Urgotul s.Ag est indiqué dans le traitement local des plaies à risque d’infection : plaies aiguës (brûlures du 2e degré, dermabrasions, plaies traumatiques... ), plaies chroniques (ulcères, escarres).

MODE D’EMPLOI

  • Nettoyer la plaie avec du sérum physiologique.
  • En cas d’utilisation préalable d’un antiseptique, rincer soigneusement au sérum physiologique avant l’application d’Urgotul s.Ag.
  • Retirer les ailettes de protection du pansement.
  • Appliquer directement Urgotul s.Ag sur la plaie.
  • Recouvrir Urgotul s.Ag d’un pansement secondaire : compresses stériles maintenues par une bande de type Nylex ou un sparadrap de type Urgoderm.
  • Les renouvellements d’Urgotul s.Ag seront effectués toutes les 24 à 48 h en fonction de l’évolution de la brûlure traitée.
  • La durée de traitement est limitée à un mois.

PRECAUTIONS D’EMPLOI

  • Le traitement par Urgotul s.Ag se fera exclusivement sous surveillance médicale.
  • Lorsque le pansement est utilisé sur une grande surface et/ou en traitement prolongé, sur une peau lésée ou une plaie ouverte, une muqueuse, on ne peut exclure le risque d’un effet systémique lié à la sulfadiazine argentique (risque de complications générales hématologiques, rénales, intestinales et cutanées).
  • Peut adhérer aux gants chirurgicaux en latex. Aussi, est-il recommandé d’humidifier les gants avec du sérum physiologique pour faciliter la prise du pansement.
  • L’utilisation conjointe avec d’autres traitements locaux n’est pas recommandée.
  • Les professionnels de santé doivent prendre en compte que les données concernant l’utilisation prolongée et répétée d’un pansement à l’argent, particulièrement chez l’enfant et le nouveau-né sont peu documentées.
  • Eviter le contact avec des electrodes ou des gels conducteurs utilisés lors d’un EEG et ECG.
  • Ce pansement est à usage unique : la ré-utilisation d’un pansement à usage unique peut provoquer des risques d’infection.
  • Stocker Urgotul s.Ag à l’abri de l’humidité, de la lumière et de la chaleur (température inférieure à 25°C).

EFFETS INDESIRABLES
La Sulfadiazine argentique peut générer : - Erythèmes, eczémas de contact, rares cas d’argyrie - Photosensibilisation - Leucopénies parfois sévères survenant habituellement dans les premiers jours de traitement. Le passage systémique de la sulfadiazine expose au risque de complications générales des sulfamides : hématologiques, rénales, intestinales et cutanées.

CONTRE-INDICATIONS

  • Sensibilisation connue aux sulfamides et autres composants.
  • L’utilisation chez les malades insuffisants rénaux ou hépatiques, les femmes enceintes ou qui allaitent, les nouveaux-nés et les prématurés est contre-indiquée en l’absence de données cliniques spécifiques.
  • Ne pas laisser le pansement en place sur le patient au cours d’un examen par Résonnance Magnétique Nucléaire (IRM).

STATUT REGLEMENTAIRE
Dispositif médical marqué CE Classe III (GMed).