contact@e-pansement.fr      09 72 46 28 88

DUODERM Signal

Catégorie : Pansements
Laboratoire : Convatec
Classe : Hydrocolloide
Stade(s) : Nécrose, Fibrine, Bourgeonnement, Epidermisation
Format(s) disponible(s) :
  • 18.5x19.5cm ACL 3401079119117
  • 20x22.5cm ACL 3401079119285
Remboursement : Complet LPPR

DESCRIPTIF
Pansement hydrocolloïde stérile adhésif à bords effilés constitué de deux couches et d’un indicateur de changement.
L'indicateur de changement sous forme de ligne verte aide à déterminer quand doit avoir lieu le changement de pansement. Les bords effilés de DuoDERM Signal permettent d'améliorer la tenue en place du pansement.
Le pansement absorbe les exsudats de la plaie, crée un milieu humide favorable au processus de cicatrisation et aide au retrait des tissus nécrotiques sur le lit de la plaie (détersion autolytique), sans endommager les tissus néoformés.
DuoDERM Signal peut être utilisé comme pansement primaire ou secondaire. Il peut être utilisé seul ou en association avec d’autres produits de cicatrisation.
DuoDERM Signal constitue pour la plaie une barrière contre les bactéries, les virus et toute autre contamination externe. Le pansement minimise les risques d’infections nosocomiales ou liées à d’autres agents pathogènes. Il a été montré in vitro (période de test = 7 jours) que DuoDERM Signal bloque le passage des bactéries et du virus Phi-X 174 (substitut validé du VIH, du VHB et du VHC) et que le pansement demeure intact sans fuite de gel. L’utilisation de ce pansement ne garantit ni assure la non-transmission des virus de l’Hépatite B ou du SIDA.

COMPOSITION DU DISPOSITIF ET ACCESSOIRES
Les pansements DuoDERM Signal sont des pansements hydrocolloïdes stériles avec un indicateur de changement et des bords effilés. Les pansements DuoDERM Signal sont constitués de deux couches et présentés individuellement sous blister:

  • Couche externe : film de polyuréthane avec un indicateur de saturation de couleur verte. Cette couche externe est imperméable aux bactéries et aux liquides et assure également la protection mécanique de la plaie.
  • Couche interne : Hydrocolloïdes (pectine, gélatine, carboxyméthylcellulose de sodium) répartis dans une matrice alvéolaire constituée d’un mélange de polymère inerte (polyisobutylène) + polymères adhésifs élastomériques. Cette face destinée à être au contact de la plaie et de la peau péri-lésionnelle est protégée par un papier siliconé.

Pour les composants susceptibles d’entrer en contact avec le patient et/ou les produits administrés, précisions complémentaires :

  • Absence de latex
  • Absence de phtalates (DEHP)
  • Présence de produit d’origine animale : gélatine d’origine porcine.

Mode de stérilisation du dispositif : les pansements DuoDERM Signal sont stérilisés par exposition aux rayons gamma. Stérilité garantie sauf si l’emballage unitaire est endommagé ou ouvert.

MODE D’EMPLOI
Nettoyage et préparation de la plaie :
Avant l’application du pansement, nettoyer la plaie avec de l’eau stérile ou une solution de sérum physiologique isotonique, puis sécher la peau péri-lésionnelle.
Application :
Choisir le pansement DuoDERM Signal en fonction de la taille et de la localisation de la plaie, le pansement devant dépasser d’au moins 3 cm les berges de la plaie. Enlever le papier siliconé du pansement. Appliquer doucement le pansement sur la plaie ; ne pas l’étirer.
Lisser le pansement avec la main sur les pourtours de la plaie pour une bonne adhésion.
Surveillance :
Au contact des exsudats, DuoDERM Signal forme un gel visible à travers le pansement sous la forme d’une bulle. DuoDERM Signal doit être changé lorsque la bulle atteint la ligne verte. DuoDERM Signal peut rester en place jusqu’à 7 jours.

INDICATIONS
Les pansements hydrocolloïdes DuoDERM Signal sont indiqués pour le recouvrement :

  • des plaies chroniques telles que les escarres (Stade II à IV) et les ulcères de jambe veineux, artériels ou de toute autre étiologie ;
  • des plaies aiguës telles que les plaies chirurgicales (cicatrisant par seconde intention, les sites donneurs, les exérèses dermatologiques), brûlures du second degré, les plaies traumatiques (les lacérations, les abrasions et incisions mineures).

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI

  1. La stérilité est garantie sous réserve que l’emballage ne soit ni ouvert ni endommagé avant usage.
  2. Ce pansement est à usage unique et ne doit pas être réutilisé. La réutilisation peut conduire à une augmentation du risque d’infection ou de contamination croisée. Les propriétés physiques du pansement ne peuvent plus être optimales pour l’usage attendu.
  3. Des mesures de prévention doivent être prises lorsqu’elles sont indiquées (utilisation d’une bande de contention progressive dans la prise en charge de l’ulcère de jambe veineux ou le soulagement de la pression dans le soin des escarres).
  4. Le contrôle de la glycémie ainsi que des mesures appropriées de prévention comme la mise en décharge doivent être prévues dans la prise en charge de l’ulcère diabétique.
  5. Le pansement favorise la détersion autolytique. Il peut alors en résulter un agrandissement de la plaie après les premiers changements de pansements. Si la plaie continue de s’agrandir après ces premiers changements de pansements, consulter un professionnel de santé.
  6. En cas d’irritation (rougeur, inflammation), de macération (peau péri-lésionnelle abimée), d’hyperbourgeonnement ou sensibilité (allergie au pansement), consulter un professionnel de santé.
  7. Il n’est pas recommandé de changer fréquemment les pansements lorsque la peau péri- lésionnelle est endommagée ou fragilisée.
  8. La colonisation des plaies chroniques est normale et n’est pas une contre-indication à l’utilisation du pansement. DuoDERM Signal peut être utilisé sur des plaies infectées sous contrôle médical associé à une thérapie appropriée et un suivi étroit de la plaie.
  9. L’utilisation de ce pansement ne garantit ni assure la non-transmission des virus des Hépatites B et C ou du HIV.

CONTRE- INDICATIONS
Sensibilité connue au pansement ou à l’un de ses composants.

STATUT REGLEMENTAIRE
Dispositif médical marqué CE de classe III.