contact@e-pansement.fr      09 72 46 28 88

KALTOSTAT

Catégorie : Pansements
Laboratoire : Convatec
Classe : Alginates de Calcium
Stade(s) : Colonisation/Infection, Plaie cavitaire, Fibrine
Format(s) disponible(s) :
  • 5x5cm ACL 3401098285169
  • 7,5x12cm ACL 3401098285220
  • 10x20cm ACL 3401098284919 
Remboursement : Complet LPPR

DESCRIPTION
Kaltostat® est un pansement non-tissé, souple, blanc-blanchâtre de fibres d’alginate calcium-sodium. Les fibres d’alginate absorbent les exsudats ou le sérum physiologique pour former un gel. Ce gel maintient un milieu humide et chaud sur le lit de la plaie. Le gel permet un retrait atraumatique du pansement afin de réduire au maximum le risque de lésion des tissus néoformés. Selon le type de plaie, le pansement peut rester en place jusqu’à 7 jours. Au contact d’une plaie hémorragique, Kaltostat favorise l’hémostase. Ce pansement primaire peut être utilisé avec un pansement secondaire en couverture. 

INDICATIONS
Kaltostat est un pansement externe conçu pour absorber les exsudats et favoriser l’hémostase.
Kaltostat est un pansement externe pour la prise en charge des plaies modérément à fortement exsudatives telles que:
- escarres, ulcères de jambe d’origine veineuse, artérielle ou diabétique et les plaies oncologiques
- sites donneurs, plaies post-chirurgicales, plaies traumatiques et brûlures superficielles
- Kaltostat est également indiqué pour le traitement local des plaies hémorragiques : lacérations, abrasions, épistaxis, extractions dentaires et après détersion chirurgicale des plaies.

CONTRE-INDICATIONS
Kaltostat ne doit pas être utilisé chez les personnes présentant une sensibilité ou ayant présenté une réaction allergique au pansement ou à l’un de ses constituants.
Kaltostat n’est pas indiqué pour les brûlures du troisième degré et ne doit pas être utilisé comme une éponge chirurgicale.
Kaltostat n’est pas indiqué pour la prise en charge des plaies très hémorragiques.

PRECAUTIONS D’UTILISATION ET OBSERVATIONS

  • Ce dispositif est à usage unique et ne doit pas être réutilisé. La réutilisation peut conduire à un risque accru d'infection ou de contamination croisée. Les propriétés physiques du dispositif ne pourront plus être optimales pour l'usage prévu.
  • En cas d’irritation (rougeur, inflammation), macération, hyperbourgeonnement ou sensibilité (réaction allergique), consulter votre médecin.
  • Kaltostat est conçu pour créer un milieu humide qui facilite la cicatrisation.

Si un pansement Kaltostat qui a formé initialement un gel, s’assèche, le retrait du pansement peut être difficile. L’assèchement n’est habituellement pas un problème rencontré avec les plaies exsudatives. Kaltostat peut être seulement retiré avec du sérum physiologique stérile. Il peut être nécessaire de réhydrater le pansement avec du sérum physiologique pour maintenir le gel. Si le gel est sec, le saturer avec du sérum physiologique pour le réhydrater ; ce procédé peut prendre plusieurs heures pour assouplir le gel sec.

  • Kaltostat peut être utilisé sur des plaies infectées seulement sous contrôle médical.
  • Des mesures de prévention appropriées doivent être prises lorsqu’elles sont indiquées (par exemple, utilisation d’une bande de contention progressive dans la prise en charge de l’ulcère de jambe d’origine veineuse ou le soulagement de la pression dans le soin des escarres).
  • La colonisation des plaies chroniques est normale et n’est pas une contreindication à l’utilisation de Kaltostat. Kaltostat peut être utilisé sur des plaies infectées sous contrôle médical avec l’instauration d’un traitement antibiotique approprié et une surveillance fréquente de la plaie.
  • Le contrôle de la glycémie, ainsi que toutes les mesures de prévention appropriées doivent être prises dans la prise en charge de l’ulcère diabétique.
  • Pour les plaies oncologiques, un pansement secondaire très absorbant est recommandé.
  • Kaltostat n’est pas destiné à être utilisé comme éponge chirurgicale.

Kaltostat n’est pas destiné à contrôler les fortes hémorragies. D’autres mesures alternatives doivent être prises en cas d’urgence lorsque les pertes sanguines sont très importantes.

  • Il n’est pas recommandé d’utiliser les pansements KALTOSTATTM chez les nourrissons âgés de moins de 12 mois.

MODE D’EMPLOI 

  1. Préparation et nettoyage de la plaie

Avant d’appliquer Kaltostat, nettoyer la plaie avec un produit de nettoyage pour les plaies approprié. Sous contrôle médical, si nécessaire, avant l’application de Kaltostat, la plaie doit être détergée afin de retirer les tissus nécrotiques et morts. La plaie doit être irriguée avec une solution de nettoyage non-toxique appropriée.

  1. Préparation et application du pansement

a) Kaltostat doit se conformer à la taille exacte de la plaie afin d'éviter tout chevauchement sur la peau périlésionnelle.

b) Pour les plaies modérément à fortement exsudatives, Kaltostat doit être appliqué sec sur le lit de la plaie. Un pansement secondaire approprié doit être utilisé afin de maintenir en place Kaltostat.

c) En recouvrement des plaies peu exsudatives, Kaltostat doit être placé sur la plaie et humidifié avec du sérum physiologique stérile. Un pansement secondaire approprié doit être utilisé afin de maintenir Kaltostat en place. 

  1. Changement et retrait du pansement

a) Sur les plaies modérément à fortement exsudatives, changer Kaltostat lorsque le pansement secondaire est saturé ou selon l’appréciation clinique.

b) Le retrait du pansement doit être facile sur les plaies fortement exsudatives puisque Kaltostat forme un gel au contact du lit de la plaie, s’enlevant facilement.

c) Le retrait de Kaltostat sur les plaies peu exsudatives peut être facilité en saturant le pansement avec du sérum physiologique stérile.

d) Avant d’appliquer un nouveau pansement, nettoyer la plaie avec une solution de nettoyage appropriée.

e) Comme tout pansement, Kaltostat doit être retiré et la plaie nettoyée à intervalles réguliers selon les Bonnes Pratiques Cliniques ou au maximun tous les 7 jours.

  1. Plaies hémorragiques

Appliquer Kaltostat sur les zones hémorragiques pour faciliter l’hémostase. Enlever Kaltostat délicatement lorsque l’hémorragie est arrêtée. Appliquer un nouveau pansement Kaltostat selon le mode d’emploi décrit ci-dessus. Jeter toute partie de pansement non utilisée après chaque soin de plaie. Protéger de la lumière.

PRECAUTIONS D’UTILISATION ET OBSERVATIONS
Il n’est pas recommande d’utiliser les pansements KALTOSTATTM, KALTOSTATTM FortexTM and CarboFLEXTM chez les nourrissons âgés de moins de 12 mois.

STATUT REGLEMENTAIRE
Dispositif médical marqué CE de classe IIb.