contact@e-pansement.fr      09 72 46 28 88

ROSIDAL K

Catégorie : Contention / Compression
Laboratoire : Lohman Rauscher
Stade(s) : -
Format(s) disponible(s) :
  • 5m x 4cm ACL 3401042726465
  • 5m x 6cm ACL 3401076524679
  • 5m x 10cm ACL 3401076524501
  • 5m x 8cm ACL 3401076524440
  • 5m x 12cm ACL 3401076524389
  • 10m x 10cm ACL 4056649334729
  • 10m x 12cm ACL 4056649334736
Remboursement : Complet LPPR

ROSIDAL K est une gamme de bandes de compression à allongement court. 

Efficacité prouvée pour la prise en charge de l’ulcère veineux et de l’insuffisance veineuse chronique :
-  action efficace sur la pompe veineuse et un indice  de rigidité élevé.
-  utilisable dans le cadre du traitement de l’ulcère veineux et du lymphœdème, conformément aux recommandations de la HAS.
- assure une compression efficace pour les ulcères mixtes avec IPS entre 0,6 et 0,8 (uniquement sous surveillance médicale). 

Confort du patient :
- peut être portée jour et nuit : le bandage génère une pression de travail élevée et une pression au repos faible.
- le bandage ne doit pas empêcher de se chausser.
- sa composition en coton limite les risques de réactions allergiques. 

Pose simple :
- 1 seule bande.
- bande à allongement court  pas d’étalonnage nécessaire : la bande se pose à tension complète pour obtenir la pression recommandée.
- pose rapide.
- peut rester en place plusieurs jours : il est possible d’adapter le changement du bandage aux cas spécifiques – le bandage Rosidal K peut être maintenu en place plusieurs jours ou changé quotidiennement, selon prescription médicale. 

Réutilisable et économique :
- une solution pour réduire le coût en cas de soins sur une période prolongée.
- réutilisable et lavable à 40°C ou jusqu’à 15 fois à 90°C, ce qui permet de réaliser des économies par rapport à l’utilisation de produits à usage unique. 

INDICATIONS
- Après sclérothérapie ou chirurgie des varices
- OEdèmes
- Ulcère veineux de jambe
- Thrombose veineuse
- Lymphoedème (membre inférieur ou supérieur) 

POSE
1- Débuter le bandage à la racine des orteils. Superposer deux tours de bande. La bande doit être posée à tension complète.
2- Le pied doit être à 90°. Remonter sur le coup de pied en recouvrant chaque tour des 2/3.
3- Couvrir le talon.
4- Revenir à nouveau sur le coup de pied. On réalise ainsi la figure d’un 8 autour de la cheville.
5- Revenir sur le coup de pied puis passer sous la voûte plantaire.
6- Passer ensuite derrière le tendon d’Achille. A la fin de cette étape, le talon doit être couvert intégralement.
7- Continuer le bandage en circulaire (spires) ou en spica (épi) en recouvrant chaque tour des 2/3. La première bande s'arrête à la naissance du mollet.
8- Débuter la pose de la seconde bande en recouvrant le dernier tour de la première bande.
9- Continuer le bandage jusqu’à deux doigts en dessous du pli du genou.
10- Fixer la 2éme bande avec du sparadrap ou une bande de fixation cohésive (Mollelast Haft). Le bandage est ainsi terminé. 

Vidéo de démonstration 

CONSEILS

- Il est fortement recommandé de ne jamais appliquer la bande directement sur la peau. Une bande de ouate (Cellona ouate) ou une bande de crêpe (Velpeau crêpe) peuvent par exemple être appliquées sous la bande de compression. Pour éviter les blessures dûes aux frottements de la bande, il est important de protéger les zones sensibles telles que le pli de flexion de la cheville, la crête tibiale, les malléoles...

- Aucun interstice ne doit être visible dans le bandage.

- Les recouvrements doivent être réguliers : ceci permet d'obtenir des pressions dégressives et homogènes.

- Le bandage ne doit pas empêcher de se chausser. Une fois posée, la bande ne doit pas blesser ou engourdir les orteils. Si tel est le cas, la bande doit être retirée puis réappliquée de façon adaptée, en vérifiant toutes les étapes du bandage. Si les douleurs persistent, retirer le bandage et prévenir le médecin. La marche (ou à défaut des mouvements de la cheville et des orteils) est recommandée lors du port de la bande : elle favorise l‘amélioration du retour veineux. En présence d‘oedème, lorsque celui-ci se résorbe, le bandage doit être appliqué à nouveau. Ne jamais couper la bande et ne jamais terminer le bandage avec plusieurs tours au même endroit. 

CONTRE INDICATIONS
- Allergie à l’un des composants de la bande, artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) avec indice de pression systolique (IPS)<0.6.
- Microangiopathie diabétique évoluée (pour une compression > 30mmHg).
- Insuffisance cardiaque.
- Troubles de la sensibilité cutanée.
- Phlegmatia coerula dolens (phlébite bleue douloureuse avec compression artérielle).
- Phlébite septique.

Une réévaluation régulière du rapport bénéfice/risque s’impose surtout en cas de : AOMI avec IPS entre 0.6 et 0.8, neuropathie périphérique évoluée, dermatose suintante ou eczématisée, intolérance aux fibres utilisées. 

PRISE EN CHARGE
Dans le cadre d’un traitement de l’ulcère d’origine veineuse ou à composante veineuse prédominante (stade C6 de l’insuffisance veineuse chronique) avec un indice de pression systolique supérieur à 0,8. Codes LPP : 1346574, 1314746, 1359714, 1312598, 1352741, 1328518, 1387030

STATUT REGLEMENTAIRE
Dispositif médical marqué CE de classe I.