contact@e-pansement.fr      09 72 46 28 88

URGOSTART Interface

Catégorie : Pansements
Laboratoire : Urgo
Classe : Pansement "Actif"
Stade(s) : Bourgeonnement, Epidermisation, Plaie cavitaire
Format(s) disponible(s) :
  • 5x7cm ACL 3401565347253
  • 13x12cm ACL 3401040565752
  • 15x20cm ACL 3401040565981
Remboursement : Complet LPPR

COMPOSITION
UrgoStart Interface est une matrice souple issue de laTechnologie Lipido-Colloïde (TLC), innovation exclusive brevetée des Laboratoires URGO.

UrgoStart Interface est une matrice lipido-colloïde non adhésive, non occlusive, non adhérente à la plaie, constituée d’une trame polyester imprégnée d’une formulation polymérique, de particules de carboxyméthylcellulose, de vaseline et de NOSF.

PRESENTATION
Conditionnement sous sachet individuel stérile, à usage unique.
Mode de stérilisation : Radiostérilité.

PROPRIETES
- Au contact des exsudats de la plaie, laTechnologie Lipido-Colloïde combinée au NOSF confère à la matrice, des propriétés spécifiques favorisant un processus de cicatrisation optimal.
- La TLC, grâce aux particules hydrocolloides, se gélifie et forme un film lipido-colloïde qui crée un milieu humide favorable au processus de cicatrisation pour que s’exerce l’action des cellules clés (fibroblastes, kératinocytes, macrophages) impliquées dans le processus de réparation.
- Le NOSF (Nano-OligoSaccharide Factor) apporte des propriétés complémentaires à la Technologie Lipido-Colloïde : au contact des exsudats de la plaie le NOSF forme un gel qui se lie préférentiellement aux zones lésées et interagit avec le micro-environnement de la plaie en limitant l’action néfaste des Métallo-Protéases Matricielles (MMP).
- La combinaison TLC-NOSF permet de rétablir les conditions favorables au bourgeonnement des plaies chroniques pour lesquelles un déséquilibre métabolique par excès de Métallo Protéases entraîne une dégradation continue de la matrice extra-cellulaire et un retard de cicatrisation.

INDICATIONS
- UrgoStart Interface est indiqué dans le traitement des plaies chroniques (plaie du pied diabétique, escarres, ulcères de jambe, plaies aiguës chronicisées).
- Souple et très conformable, UrgoStart Interface est tout particulièrement indiqué dans le recouvrement des plaies anfractueuses ou de localisations difficiles, ou dans le mèchage des plaies creuses.

MODE D’EMPLOI
- Nettoyer la plaie selon le protocole de soin habituel, puis rincer avec du sérum physiologique.
- UrgoStart Interface peut être découpé avec du matériel stérile pour adapter si besoin la taille du pansement à la plaie.
- En cas d’utilisation préalable d’un antiseptique, rincer soigneusement la plaie au sérum physiologique avant l’application de UrgoStart Interface.
- Retirer les ailettes de protection.
- Appliquer le pansement UrgoStart Interface sur la plaie.
- Recouvrir UrgoStart Interface d’un pansement secondaire : compresses stériles maintenues par une bande de fixation type Nylex®fix.
- Appliquer sur le pansement une bande de compression lorsque celle-ci est prescrite.
- Le pansement UrgoStart Interface sera renouvelé tous les 2 à 4 jours en moyenne et pourra être laissé en place jusqu’à 7 jours en fonction du volume des exsudats et de l’état clinique de la plaie. La durée de traitement recommandée est de 4 à 5 semaines maximum.

PRECAUTIONS D’EMPLOI
- UrgoStart Interface adhère aux gants chirurgicaux en latex. Aussi, est-il recommandé d’humidifier les gants avec du sérum physiologique pour faciliter, dans ce cas, la manipulation de UrgoStart Interface.
- En présence d’une plaie présentant des signes de colonisation bactérienne importante, il est conseillé de traiter préalablement la composante bactérienne avant d’initialiser le traitement par UrgoStart Interface.
- Dans le cas d’un ulcère atypique présentant une induration ou un excès de bourgeonnement localisé, le traitement par UrgoStart Interface ne sera initialisé qu’après avoir vérifié l’absence de dégénérescence de l’ulcère afin de ne pas en retarder le diagnostic.
- En cas de plaie profonde, anfractueuse ou fistuleuse, laisser une partie du pansement UrgoStart Interface visible et accessible à l’extérieur de la plaie.
- Des sensations éventuelles de picotements voir de sensations douloureuses ont été rapportées principalement en début de traitement avec UrgoStart Interface. En rapport avec l’activité du produit sur la reprise du processus cicatriciel, celles-ci ne justifient que rarement la suspension du traitement.
- En l’absence de données cliniques dans les plaies aiguës non compliquées et dans le cadre de l’Epidermolyse Bulleuse quelle que soit son ancienneté, l’utilisation d’UrgoStart Interface n’est pas recommandée.
- Ne pas restériliser le pansement.
- Ce pansement est à usage unique : la ré-utilisation d’un pansement à usage unique peut provoquer des risques d’infection.
- Stocker le pansement UrgoStart Interface à l’abri de l’humidité et de la chaleur (température inférieure à 25°C).

CONTRE-INDICATIONS
Au risque d’en retarder la prise en charge adaptée,
- Plaies cancéreuses,
- Plaies fistuleuses révélatrices d’une abcédation profonde.

STATUT REGLEMENTAIRE
Dispositif médical Classe IIb (GMed).